Nos projets

MAISONNEUVE

Réalisé par Nicolas Wadimoff avec Emmanuelle Walter

UN LONG-MÉTRAGE DOCUMENTAIRE DE 90 MINUTES
ET UNE SERIE DE 6 X 26′
EN DÉVELOPPEMENT

En co-production avec Coop Vidéo (Canada), Radio-Canada, RTS (Suisse) et Temps Noir (France) 
Produit par Philippe Coeytaux, Isabelle Couture et Serge Gordey

Le cégep Maisonneuve en 2015 et 2016 : dix départ ou tentatives de départ pour le djihad en Syrie et en Irak, des incivilités attribuées hâtivement à la présence de jeunes radicalisés.

Le cégep Maisonneuve en 2017-2018 : un cégep qui reprend le dessus après l’orage médiatique, travaille avec acharnement au vivre-ensemble et au décloisonnement des communautés.
Dans un Québec à la croisée des chemins, déchiré entre deux modèles d’intégration, multiculturalisme canadien ou laïcité « à la française »,  Maisonneuve cherche sa voie.

« Maisonneuve » permettra aux téléspectateurs de plonger dans la vie d’une dizaine de personnages hauts en couleurs, profs, animateurs, étudiants, qui incarnent chacun à leur manière les défis de ce Québec en pleine mutation.

SILENCE RADIO

Réalisé par Juliana Fanjul

LONG-MÉTRAGE DOCUMENTAIRE
EN POST-PRODUCTION
En co-production avec Cactus Films (Mexico) et RTS / SSR SRG (Suisse) 
Avec le soutien de l’OFC ET CINEFOROM

Mexico, novembre 2014, Carmen Aristegui, journaliste incorruptible et reconnue pour son franc parlé, révèle une affaire de corruption qui entache sérieusement la réputation du président mexicain fraîchement élu. Trois mois plus tard, en mars 2015, le couperet tombe : Carmen est licenciée avec effet immédiat de la station de radio qui l’employait depuis de nombreuses années.

Femme de caractère, journaliste d’enquête au long cours et soutenue par un bassin de plus de 18 millions d’auditeurs dèles, Carmen continue, envers et contre tous, son combat avec une poignée de collègues et des moyens dérisoires. Son but : réveiller les consciences et lutter contre la désinformation et les «fakes news» qui semblent être devenus la norme aujourd’hui.
Ce film raconte l’histoire en marche de cette quête difficile et dangereuse mais néanmoins indispensable à la santé de la démocratie. Une histoire où la résistance devient une forme de survie.

HORS SAISON

Ecrit par Sarah Farkas, Marine Flores-Ruimi & Claire Kanny

THRILLER POLICIER DE 6 X 52′
EN DÉVELOPPEMENT

Produit par Philippe Coeytaux

C’est la fin de l’hiver aux Cimes, village frontalier entre la Suisse et la France. Les skieurs repartent, la neige fond… Et dévoile l’horreur au grand jour : le cadavre d’une femme assassinée dans une mise en scène intrigante et macabre. Sa chair est lacérée par des cordes d’alpinisme, et de ses lèvres dépasse un edelweiss, mystérieusement intact.

L’inspectrice principale Sterenn Kälin est chargée de l’enquête, bientôt épaulée par Grégory Larchet, un enquêteur français. En effet, cette femme n’est pas la première victime. Quelques semaines plus tôt, un autre corps a été retrouvé de l’autre côté de la frontière. Et c’est exactement la même mise en scène. Sterenn comprend alors qu’elle a affaire à un tueur en série. Le premier de sa carrière…

L’enquête n’a rien de simple : pour commencer, les deux victimes n’ont aucun lien apparent. L’une est suisse, l’autre française, l’un est un pilote d’hélicoptère d’une cinquantaine d’années, l’autre une jeune journaliste des Cimes. L’atmosphère est d’autant plus lourde pour Sterenn qu’elle est chargée de souvenirs douloureux : c’est dans cette station qu’elle a perdu sa fille trois ans plus tôt, étouffée par une avalanche.

Depuis, Sterenn n’a de cesse de protéger son fils Jérémy, saisonnier aux Cimes. Mais lorsqu’un soir, elle découvre qu’il a percuté mortellement sa petite amie avec sa voiture, sa vie bascule en une fraction de seconde. Prête à tout pour lui éviter la prison, quitte à franchir la ligne rouge, Sterenn décide de maquiller le crime en reproduisant la mise en scène du tueur sur lequel elle enquête.

Le stratagème fonctionne, jusqu’à ce que Sterenn et Grégory arrêtent le tueur… Car celui-ci reconnaît toutes ses victimes, sauf celle de Jérémy. En tête-à-tête avec Sterenn, le tueur lui propose alors un marché : il se rend responsable du “meurtre” commis par son fils, si en échange elle accepte d’aller assassiner sa dernière victime…

Sterenn ira-t-elle jusqu’au meurtre pour sauver son fils?

AFRICA WAX

Réalisé par Shyaka Kagame

LONG-MÉTRAGE DOCUMENTAIRE
EN DÉVELOPPEMENT

Depuis un peu plus d’une décennie, le wax, ce textile ornant les pagnes de millions de femmes africaines, a le vent en poupe. Détourné de sa vocation traditionnelle pour être décliné en jupes, chemises ou autres rideaux, il est désormais prisé tant par les créateurs de mode que par les afro-descendants à travers le monde, de plus en plus enclins à vestimentairement affirmer leurs origines.

En décryptant l’histoire, l’implémentation et la force créatrice de ce tissu,  « Africa Wax » propose une plongée dans l’imaginaire esthétique africain, où se croisent des facteurs tant politiques (colonialisme et ses effets), économiques (domination européenne puis asiatique du marché, faiblesse des industries textiles africaines) que de genre (outil d’auto-détermination de la femme africaine) et de mode (essor mondial actuel du wax).

MANO

écrit par Karine Sudan et Nicolas Wadimoff

LONG-MÉTRAGE DE FICTION
EN ÉCRITURE

PURGATOIRE

écrit par Ercan Kesal et Ufuk Emiroglu

LONG-MÉTRAGE DE FICTION
EN ÉCRITURE

Stills