COMME JE FERME LES YEUX

réalisé par Konstantin Bojanov

90′ LONG-MÉTRAGE
TOURNAGE : JANVIER 2020

En coproduction avec Klas (Bulgarie), Deal (Luxembourg), Urban Factory (France), Free Studio (Suisse)
Avec le soutien de l’OFC, de Cineforom (Suisse), du Centre National du film (Bulgarie) et UDI (France)

Devika (14 ans), adepte de la déesse Yellamma, est vouée à la prostitution de part sa condition de Devadasi. Le jour du départ de sa soeur pour un bordel à Mumbai, elle rencontre Renuka (17 ans), une tête brûlée venue d’une autre ville. 18 ans plus tard, Devika prend la route pour retrouver secrètement la femme qu’elle a aimé le plus au monde. Une histoire d’amour shakespearienne dans le Sud de l’Inde.

VENICE

réalisé par Rusudan Chkonia

90’ LONG-MÉTRAGE
TOURNAGE : AUTOMNE 2019

En coproduction avec Nike Studio et 20 Steps (Georgie)
Avec le soutien de l’OFC et de Cineforom (Suisse)

Après 7 ans de blocage, les copropriétaires désespérés de «VENICE», un projet d’immeuble résidentiel, entrevoient enfin la possibilité d’en faire aboutir la construction. Mais cette unique solution implique que l’un d’entre eux cède son futur appartement.

PALÉO, AU DELÀ DE L’UTOPIE

réalisé par Marco Dellamula

4×45′ SÉRIE DOCUMENTAIRE
EN PRODUCTION

Commissionné par la RTS (Suisse)

Digne héritier des festivals musicaux des seventies, Paléo rassemble chaque année plus de 250’000 festivaliers. En suivant 4 d’entre eux, avant pendant et après le festival, la série nous fais vivre leur attachement viscéral au festival.

IN VITRO

réalisé par Larissa Sansour et Søren Lind

90′ LONG-MÉTRAGE : SCIENCE-FICTION
EN DÉVELOPPEMENT

Avec le soutien d’AFAC (Liban) et DOHA FILM INSTITUTE (Qatar)

Dunia est la fondatrice vieillissante d’un verger souterrain destiné à ré-ensemencer la surface quand elle sera de nouveau vivable. La jeune scientifique Alia est désignée pour lui succéder. Mais Alia est née sous-terre et après la catastrophe qui a dévasté Bethléem : elle ne connait pas le monde qu’elle doit reconstruire. Un lien fort unit bientôt les deux femmes, mais Alia continue de se battre contre des souvenirs d’une Palestine qui ne semblent pas être les siens.

ZAD

réalisé par Valeria Mazzoucchi & Antoine Harari

DOCUMENTAIRE
EN PRODUCTION

En coproduction avec Temps Noir (France)

Malgré sa victoire dans la lutte contre l’aéroport, le futur de la Z.A.D de Notre-Dame-des-Landes est menacée à la fois de l’intérieur et de l’extérieur. Ses habitants savent que l’année 2019 sera décisive.
Nous racontons leurs doutes, leurs combats mais surtout leur rêve de créer une nouvelle forme de société.

MARIA COBRA PRETA

Réalisé par Erika Nieva da Cunha

COURT-MÉTRAGE
EN DÉVELOPPEMENT

En coproduction avec Head – Genève et la RTS, avec le soutien de Cinéforom

Dans un quartier usé par la gentrification, une jeune rappeuse lisboète attend l’expulsion. À ses chants, se mêle une voix en exil qui murmure son histoire et celle des populations noires.
Dans les traumatismes d’hier, réside peut-être la force d’affronter le présent.

FANFARE

Réalisé par Dea Gjinovci

LONG-MÉTRAGE DOCUMENTAIRE
EN DÉVELOPPEMENT

À l’écart de la ville, un camping pas tout à fait comme les autres… Deux communautés cohabitent : des citoyens suisses précaires installés depuis deux décennies, et des familles réfugiées en transit fraîchement arrivées. Alors qu’au camping, une fanfare des enfants réfugiés commence à se former, les résidents suisses subissent de plein fouet la menace de délocalisation de la fabrique de ciment voisine.

Au croisement parfois impossible des trajectoires de ces deux communautés, le film livre une réflexion subtile sur notre société contemporaine.

MAISONNEUVE

Réalisé par Nicolas Wadimoff avec Emmanuelle Walter

UN LONG-MÉTRAGE DOCUMENTAIRE DE 90 MINUTES
ET UNE SERIE DE 10 X 20′
EN DÉVELOPPEMENT

En co-production avec Coop Vidéo (Canada), Radio-Canada, RTS (Suisse) et Temps Noir (France) 

Le cégep Maisonneuve en 2015 et 2016 : dix départ ou tentatives de départ pour le djihad en Syrie et en Irak, des incivilités attribuées hâtivement à la présence de jeunes radicalisés.

Le cégep Maisonneuve en 2017-2018 : un cégep qui reprend le dessus après l’orage médiatique, travaille avec acharnement au vivre-ensemble et au décloisonnement des communautés.
Dans un Québec à la croisée des chemins, déchiré entre deux modèles d’intégration, multiculturalisme canadien ou laïcité « à la française »,  Maisonneuve cherche sa voie.

« Maisonneuve » permettra aux téléspectateurs de plonger dans la vie d’une dizaine de personnages hauts en couleurs, profs, animateurs, étudiants, qui incarnent chacun à leur manière les défis de ce Québec en pleine mutation.

SILENCE RADIO

Réalisé par Juliana Fanjul

LONG-MÉTRAGE DOCUMENTAIRE
EN POST-PRODUCTION
En co-production avec Cactus Films (Mexico) et RTS / SSR SRG (Suisse) 
Avec le soutien de l’OFC ET CINEFOROM

Mexico, novembre 2014, Carmen Aristegui, journaliste incorruptible et reconnue pour son franc parlé, révèle une affaire de corruption qui entache sérieusement la réputation du président mexicain fraîchement élu. Trois mois plus tard, en mars 2015, le couperet tombe : Carmen est licenciée avec effet immédiat de la station de radio qui l’employait depuis de nombreuses années.

Femme de caractère, journaliste d’enquête au long cours et soutenue par un bassin de plus de 18 millions d’auditeurs dèles, Carmen continue, envers et contre tous, son combat avec une poignée de collègues et des moyens dérisoires. Son but : réveiller les consciences et lutter contre la désinformation et les «fakes news» qui semblent être devenus la norme aujourd’hui.
Ce film raconte l’histoire en marche de cette quête difficile et dangereuse mais néanmoins indispensable à la santé de la démocratie. Une histoire où la résistance devient une forme de survie.

HORS SAISON

Ecrit par Sarah Farkas, Marine Flores-Ruimi & Claire Kanny

THRILLER POLICIER DE 6 X 52′
EN DÉVELOPPEMENT

En coproduction avec la RTS

C’est la fin de l’hiver aux Cimes, village frontalier entre la Suisse et la France. Les skieurs repartent, la neige fond… Et dévoile l’horreur au grand jour : le cadavre d’une femme assassinée dans une mise en scène intrigante et macabre. Sa chair est lacérée par des cordes d’alpinisme, et de ses lèvres dépasse un edelweiss, mystérieusement intact.

L’inspectrice principale Sterenn Kälin est chargée de l’enquête, bientôt épaulée par Grégory Larchet, un enquêteur français. En effet, cette femme n’est pas la première victime. Quelques semaines plus tôt, un autre corps a été retrouvé de l’autre côté de la frontière. Et c’est exactement la même mise en scène. Sterenn comprend alors qu’elle a affaire à un tueur en série. Le premier de sa carrière…

L’enquête n’a rien de simple : pour commencer, les deux victimes n’ont aucun lien apparent. L’une est suisse, l’autre française, l’un est un pilote d’hélicoptère d’une cinquantaine d’années, l’autre une jeune journaliste des Cimes. L’atmosphère est d’autant plus lourde pour Sterenn qu’elle est chargée de souvenirs douloureux : c’est dans cette station qu’elle a perdu sa fille trois ans plus tôt, étouffée par une avalanche.

Depuis, Sterenn n’a de cesse de protéger son fils Jérémy, saisonnier aux Cimes. Mais lorsqu’un soir, elle découvre qu’il a percuté mortellement sa petite amie avec sa voiture, sa vie bascule en une fraction de seconde. Prête à tout pour lui éviter la prison, quitte à franchir la ligne rouge, Sterenn décide de maquiller le crime en reproduisant la mise en scène du tueur sur lequel elle enquête.

Le stratagème fonctionne, jusqu’à ce que Sterenn et Grégory arrêtent le tueur… Car celui-ci reconnaît toutes ses victimes, sauf celle de Jérémy. En tête-à-tête avec Sterenn, le tueur lui propose alors un marché : il se rend responsable du “meurtre” commis par son fils, si en échange elle accepte d’aller assassiner sa dernière victime…

Sterenn ira-t-elle jusqu’au meurtre pour sauver son fils?

AFRICA WAX

Réalisé par Shyaka Kagame

LONG-MÉTRAGE DOCUMENTAIRE
EN DÉVELOPPEMENT

Depuis un peu plus d’une décennie, le wax, ce textile ornant les pagnes de millions de femmes africaines, a le vent en poupe. Détourné de sa vocation traditionnelle pour être décliné en jupes, chemises ou autres rideaux, il est désormais prisé tant par les créateurs de mode que par les afro-descendants à travers le monde, de plus en plus enclins à vestimentairement affirmer leurs origines.

En décryptant l’histoire, l’implémentation et la force créatrice de ce tissu,  « Africa Wax » propose une plongée dans l’imaginaire esthétique africain, où se croisent des facteurs tant politiques (colonialisme et ses effets), économiques (domination européenne puis asiatique du marché, faiblesse des industries textiles africaines) que de genre (outil d’auto-détermination de la femme africaine) et de mode (essor mondial actuel du wax).

MANO

écrit par Karine Sudan et Nicolas Wadimoff

LONG-MÉTRAGE DE FICTION
EN ÉCRITURE

PURGATOIRE

écrit par Ercan Kesal et Ufuk Emiroglu

LONG-MÉTRAGE DE FICTION
EN ÉCRITURE

avec le soutien de Cinéforom et la fondation Migros

Campée sous la pluie dans un cimetière dont elle orchestre le déplacement, Sevda (35 ans), n’a plus que quelques heures pour évacuer la parcelle de son ambitieux projet immobilier au centre d’Istanbul. Mais elle apprend cette nuit-là que son père, exilé en Suisse quand elle n’était qu’un bébé, vit sans doute ses derniers jours. Sûre de pouvoir tout mener de front, elle prend le premier avion pour tenter de recomposer la vie de cet homme qu’elle ne sait si elle doit aimer ou enfin haïr.

Stills